•  

    C'est bon, la titularisation est passée et l'année prochaine, je serais ZIL ASH. Kézako? En gros remplaçante dans les ULIS, IME, ITEP, SEGPA et EREA*.

    Même si je suis attirée par le milieu de l'ASH, je n'y connais pas grand chose, je pars donc cet été à la recherche de toutes les informations possibles.

     

    Étapes pour cet été :

    1) Faire des recherches sur les méthodes d'enseignement en spécialisées, les techniques à avoir, les pièges à éviter, quels sont les auteurs, livres, sites de référence.

    2) Créer mon classeur de ZIL avec tous les indispensables dedans (parce que c'est important mais que je serai aussi visitée)

     

    Certes pas mal de boulot en perspective mais je suis motivée. :)

     

     

    * La signification des sigles :
    EREA : Établissements Régionaux d'Enseignement Adapté
    IME : Instituts Médico-Éducatifs
    ITEP : Instituts Éducatifs, Thérapeutiques et Pédagogiques
    SEGPA : Sections d’Enseignement Général et Professionnel Adapté
    ULIS : Unités Localisées pour l'Inclusion Scolaire


    1 commentaire
  • Sacré morceau que voilà, le planning, la chose qui donne mal au crâne.

    Qu'est-ce que j'entends par planning?

    Se fixer des objectifs d'apprentissage, des fiches à faire dans un temps donné, par jour, par semaine.

     

    Planning ou pas planning?

    Certain-e-s préfèrent s'en passer, ils n'en voient pas spécialement l'utilité, arrivent à travailler sans.
    Pour ma part, sans planning, je me disperse. :)

     

    Choisir son planning.

      1.  Cibler ses points faibles, choisir ses supports.
        C'est pour les premières choses à faire. Une personne qui aura des facilités en mathématiques, n'aura pas le même planning que quelqu'un qui se prend la tête à la moindre opération (et dont le mot "base" donne des sueurs froides).
        Les supports : ne pas prendre plus de deux livres pour faire ces fiches en math, et en français. Si vous en prenez plus, vous risquer de perdre beaucoup de temps à comparer les livres et finalement peu à ficher/travailler. J'ai fait mes fiches avec les Hatier, et j'ai ajouté quelques éléments du Super'Foucher Espé (que je trouves bien car synthétique).

      2. Sonder les moments où on se sent le plus à l'aise pour travailler.
        Certains c'est le soir, entre 18h et 20h, d'autres après le repas (voir le coucher des loulous). D'autres ont la possibilité de travailler dans la journée : une heure, toute une après-midi, voire toute la journée. C'est à voir avec vos disponibilités et vos préférences.

      3. A quel rythme travailler?
        Vous pouvez travailler un peu tout le temps y compris le weekend ou alors de choisir de travailler davantage la semaine mais de souffler la semaine.
        La première année, je me suis répartie le travail sur tous les jours, mais c'était trop intense, pas assez de temps pour me reposer, j'ai craqué et ensuite impossible de me remettre à travailler. Tandis que cette année, j'ai choisi de faire un planning sur la semaine, me mettant ainsi moins de pression et me permettant mieux gérer mon temps. J'avais l'impression d'être davantage libre, et avec moins de pression, j'ai tenu le coup jusqu'au bout. L'avantage du travail sur la semaine : quand on a pas envie de travailler une matière tel jour, on ne la travaille pas et on la reporte à un peu plus tard. On est ainsi davantage motivé-e.
        Choisissez le rythme qui vous convient mais surtout ménagez-vous des temps de repos, de sorties, de séries, de balades, etc... C'est vraiment nécessaire pour tenir jusqu'à fin juin.

      4. On travaille la didactique en même temps que le notionnel?
        Encore une fois, c'est vous qui voyez ce que vous préférez.
        - Tout le notionnel, puis tout le didactique.
        - Une notion, puis sa partie didactique.
        J'ai fait la première méthode mais c'est parce que je travaillais la didactique à l'éspé. Avec du recul, je conseillerais plutôt la deuxième, cela permet de tout voir d'un coup sur un chapitre.

      5. Et les oraux dans tout ça?
        Vous pouvez commencer à les travailler dès maintenant, par petit bout, lire beaucoup au début, travailler un thème par semaine. C'est ce que j'ai préféré faire la deuxième année, car s'il est vrai qu'il faut passer la barre des écrits, les oraux sont un sacré morceau qui demande, à mon avis, pas mal de préparation. Mes propositions :
        - dès septembre, un peu de CSE et de d'EPS, le dossier, et pas mal de math et français.
        ou
        - septembre : mathématiques, français et dossier, janvier : ajout de l'EPS et CSE.

        Ne pas attendre la fin des écrits pour travailler les oraux, sauf si vous avez une capacité de fou à travailler et que vous êtes déjà au point "naturellement" sur les oraux. Vous trouverez toujours du monde pour vous dire qu'ils ont réussi en ne révisant presque pas, ou en faisant le dossier qu'en une semaine. Tant mieux pour eux, mais le but du concours, ce n'est pas juste d'avoir le concours, mais c'est d'obtenir son passeport pour enseigner. Et avoir travailler correctement pour ce concours, vous permettra d'être plus à l'aise lorsque vous vous retrouverez devant une classe (ce n'est toujours que mon avis).

     

    Mes plannings

    Vous avez été courageux-ses de lire tout ça, je vous montre mes plannings de l'année dernière (dont je ne suis pas fan) et celui qui m'a servi cette année (que je préfère).

    Planning par jour (année dernière)



    Lien odt => Télécharger « Planning Février.ods »


    Planning par semaine (cette année)


    Lien odt => Télécharger « Planning de révisions.odt »


    N'hésitez pas à poser vos questions!

     

     


    2 commentaires
  • Les livres que j'ai achetés ou qui m'ont été conseillés :

    L'école maternelle : programmes, projets, apprentissages. Hachette Education. => Ce sont les anciens programmes mais cela donne une bonne idée sur pas mal de choses quand on ne sait pas grand chose sur la maternelle.

    Réussir sa classe tous les jours...ou presque! de Corinne Buscaglia et Laurence Sanchez => Livre plus général donnant des pistes pour le quotidien, des éléments indispensables pour tous les jours tels que la rentrée, l'évaluation, les parents, la préparation de classe, les élèves en difficultés.

    Une année en moyenne section - Nathan. => Ce livre est apparemment vraiment génial mais il coute assez cher (65€). Des extraits ici

    Je complèterai la liste au fur et à mesure.


    1 commentaire
  • Après pas mal de temps de réflexion, j'ai décidé de partager mon dossier et mes questions à l'oral. Pourquoi ? Tout simplement parce que l'on ne peut avoir une bonne note à cette épreuve que si on a travaillé soi-même son dossier. Je vous montre donc mon parcours, mes choix et le résultat final. Il faut croire que ce n'est pas trop mal, j'ai eu 57/60. ;-)

    L'endroit où vous devriez trouver le plus d'informations, c'est dans les rapports de jury des années précédentes. Ceux de 2015 ne sont pas encore sortis mais ceux de 2014 sont disponibles. On pourra y trouver les attentes en ce qui concerne les dossiers (par exemple, la proportion de la partie scientifique dans le dossier : 2 à 3 pages pour certaines académies, parties équilibrées pour d'autres académies). Pour trouver le rapport de jury de votre académie, votre moteur de recherche est votre meilleur ami!

     

    L'égalité filles-garçons au CE1

     

    Le choix du sujet

    On regarde les programmes!!! Si ce n'est pas dans les programmes, on oublie! Il faut savoir que les nouveaux programmes pour l'enseignement moral et civique (EMC) entrent en vigueur dès cette rentrée. Attention donc à ne pas s'appuyer sur les programmes de 2008/2012 mais bien sur ceux de 2015.

    Choisissez un sujet qui vous plait vraiment, car vous devriez passer pas mal de temps dessus.


    Rédaction du dossier : choisir une stratégie

    Plusieurs possibilités s'offrent à vous :

    1. Dossier : Vous mettez votre fiche de séquence, en analysant brièvement.
      Oral :  Analyse plus poussée de la séquence ou d'une ou deux séances en particulier.

    2. Dossier : Vous développez des séances, que vous analysez également.
      Oral : Vous présentez et analysez les séances que vous n'avez pas développé dans le dossier.

    3. Dossier : Vous décrivez votre séquence en détail ( ou brièvement + une ou deux séances en détails)
      Oral : Vous analysez.
      → C'est ce que j'ai choisi de faire.

    J'entends par analyse : pourquoi telle ou telle chose n'a pas fonctionné, comment faire autrement?


    Préparation à l'oral

    S'entraîner  : un peu, beaucoup, à l'aide d'un texte, sans son texte, c'est à vous de voir ce qui vous convient le mieux.
    Pour ma part, je ne me suis entrainée à l'oral qu'une fois que mon dossier était terminé (mais j'ai préparé les deux en même temps).

    1. J'ai écrit tout ce que je voulais dire sur plusieurs feuilles (une pour l'intro, une pour la partie scientifique, une autre pour la séquence et une dernière pour la conclusion). J'ai fait mon oral en lisant mes notes, et en m'appuyant sur mon dossier (comme nous l'avons à l'oral) deux ou trois fois dans la journée, j'ai retravaillé certains éléments.
    2. Sur de nouvelles feuilles, j'ai écrit les mots clés ou moments qui pouvaient m'apparaitre difficiles et je me suis de nouveau entrainé, deux ou trois fois, le lendemain (il faut laisser son cerveau enregistrer et se reposer). Le but n'est pas de redire exactement la même chose mais de dire les éléments importants et de vérifier que l'on n'en a oublié aucun.
    3. Je me suis entrainée en laissant mes feuilles de côtés, en m'autorisant à les chercher si vraiment j'avais un soucis.
    4. En trois jours c'était bon pour la présentation.

    Il faut que connaitre sa séquence sur le bout des ongles : être capable de justifier ses choix, pourquoi vous avez fait cela, qu'est-ce qui n'a pas fonctionné, quels prolongements possibles. Si vous avez choisi de ne développer qu'une ou deux séances dans votre dossier et à l'oral, il faut que vous soyez capables de répondre à ces questions même pour les séances que vous n'avez pas développer.

    On prépare certaines questions inévitables.

    • Si vous avez fait travailler les élèves en groupes, des questions du type "Pourquoi les faire travailler en groupe? Qu'est-ce que cela apporte aux élèves? Comment sont faits vos groupes? Il y a-t-il un travail à faire au préalable? etc..."
    • Comment travailleriez-vous cette notion (celle de votre dossier) avec des élèves de cycle 1/ cycle 3 (si votre dossier d'adresse à des cycles 2)?

     

    Mon dossier

    Il n'est pas parfait, il manque des choses, mais c'est à l'oral que ça se défend. C'est pour vous faire une idée.



    Ma présentation

    Introduction :

     Problématique : En quoi dépasser les stéréotypes sexuels permet de tendre vers l’égalité entre filles et garçons ?

     1        Pourquoi ECM : intérêt personnel, enjeux pour élèves : comprendre la société dans laquelle nous vivons (règles, droits, valeurs).
    2        Pourquoi filles-garçons : intérêt personnel + important pour élèves notamment orientation.
    3        Enseignement doit commencer dès la maternelle (plan égalité filles-garçons).

     

    1ère partie : les définitions

    1.      Sexe biologique : trois composantes.
    2.      Le genre : « ensemble de traits communs ».
    3.      Stéréotypes et préjugés :

    Intérêt de la séquence : déconstruire les stéréotypes pour que les élèves n’effectuent pas leurs choix en fonction de ce que peut induire les stéréotypes sociaux.

    2nde partie : la séquence

    Objectif : dépasser les stéréotypes sexuels pour aller vers l’égalité filles-garçons
    1.      Évaluation diagnostique > questionnaire sur Madame/ Monsieur Ours.
     

    2.      Séance 1 : Objectif : Filles-garçons peuvent avoir les mêmes activités + Échanger et justifier leurs choix.
    Choix de l’oral : tout le monde le maîtrise dans la classe> n’exclut personne.
    Obstacles pour discussion : les élèves ne se lancent pas, ne justifient pas leur choix, pour cela j’avais prévu des questions de relance, élèves agitaient.
    Débat trop centré sur les représentations de vécu des élèves. (moi mon papa, moi ma maman). > Dès lors, je passe à l’étape numéro 2.
    Point négatif : pas de synthèse.

    3.  L'évaluation : à différents moments dans la séquence et de différentes manières qui m'a permis de constater les acquis.

    4.   Conclusion : ce qu'on appris les élèves + séquence = sensibilisation mais ne suffit pas, il faut continuer dans le temps.
     


    Les questions relatives à mon sujet lors de l'entretien


    Lors de l'oral blanc

     1.     Images Mr et Mme Ours : la zone où on peut apercevoir le sexe de Mr et Mme Ours  n’est pas visible pour les 2 et 3 et l’est pour la 1. Pour la 1, je vois rien donc je suppose que c’est une fille. Pensez vous que ca peut jouer sur l’interprétation des élèves ?

    2.      Le choix du questionnaire rapide c’est pour éviter qu’ils réfléchissent ?

    3.      Étape 2 vous dites que vous vous êtes rendue compte que c’était une phrase complexe lorsque vous l’avez dite. Comment on aurait pu anticiper cela ? Pourquoi vous ne l’avez vous pas vu avant ?

    4.      Quelle était l’idée en choisissant cette phrase ? Quel était l’objectif en introduisant cette phrase ?

    5.      Elle pourrait être la phrase d’institutionnalisation. Vous n’avez pas l’impressionner de donner la clé en début de séquence ?

    6.      Vous vouliez qu’elle soit provocante ?

    7.      Cette phrase a t-elle été écrite au tableau ?

    8.      En quoi cette phrase pose problème d’interprétation ?

    9.      Qu’entend-on par goût ? Difficile pour eux de comprendre ce terme de goût (mot polysémique).

    10.  Pourquoi utilisez vous beaucoup l’expression discussion ? Pourquoi ce terme ?

    11.  Le débat ne pourrait pas être un enjeu ?

    12.  Quel était votre rôle durant cette discussion ?

    13.  Séance 3 : travail de groupe> vous avez crée les groupes. Pourquoi des groupes mixtes ? Aurait pu t-on faire autrement ?

    14.  Sur quels critères décidez vous que les élèves peuvent aller ensemble ?

    15.  Comment aurait-on pu constituer les groupes autrement en fonction de l’objectif de la séquence et du débat ?

    16.  A quoi sert l’évaluation diagnostique. Vous vous êtes servis de celle-ci pour créer les groupes (en gros pourquoi tu n’as pas crées des groupes hétérogènes du point de vue de leurs connaissances et de la graduation des stéréotypes ?)

    17.  Pourquoi il n’y a pas eu de débat dans ces groupes ?

    18.  Quel est l’objectif de la séance 3 ? et le choix de travailler en groupe ?

    19.  Sur le fond, qu’attendez vous dans la relation filles-garçons dans ce travail ? Vous attendez qu’ils se construisent quoi pour les élèves ?

    20.  Vous voulez qu’ils prennent conscience, qu’ils ouvrent leurs esprits et alors concrètement que s’est-il passé ? Quel était votre rôle dans cette création ?

    21.  Ont-ils produit une réponse ?

    22.  Ont-ils décelé la réponse que la M attend. Produisent-ils quelque chose pour répondre à l’enjeu de la séance ou vis à vis des stéréotypes ?

    23.  Si les élèves jouent à l’élastique, si ils gardent des stéréotypes dans leur manière de jouer, avez vous échoué ?

    24.  Père vient vous voir en n’étant pas d’accord et qu’il pense que vous dépassez votre rôle, comment réagissez vous ?

    25.  Vous avez eu des réactions ?

    26.  Introduction : quelles autres valeurs que liberté et égalité ?

    27.  Stéréotypes : maternelle. Comment réagissez vous fasse à cette appellation d’école maternelle ?

    28.  Pourrait-on le changer ? Pose t-il problème ?

    29.  Pourquoi plus on avance dans les niveaux des classes on trouve t-on plus de PE homme ?

    30.  Est-ce que la non-mixité partagée de l’école primaire peut poser problème ? (La surreprésentation féminine).

    31.  Comment agissez vous si vous avez dans votre classe un élève qui a deux papas ou deux mamans ? Est-ce que vous y allez systématiquement ou juste parce que ca pose problème ?

    32.  Vous ne pensez pas que le groupe classe va se centrer sur cet élève qui a deux mamans ? En abordant le sujet ne pensez vous pas que ca va stigmatiser ?

    33.  Catégories sociales créent des stéréotypes vous dîtes. Donc il ne faut plus catégoriser ?

    34.  Pourquoi catégorise t-on ?

    35.  Comment répondez vous en classe quand les élèves vous renvoient la question de la transsexualité ? Vous y répondez immédiatement, vous y réfléchissez ?

    36.  Est-ce que vous expliquez ca ou vous prenez appui sur la question des valeurs ? Quelle est la dimension supérieure que vous voulez développer ? la liberté : être bien dans son corps et dans sa tête. Votre porte de sortie : est de ne pas rentrer dans le jugement.

    37.  La parité. Il y a un conseil d’élèves, un conseil d’élève au sein de l’école, Mettez vous en place la parité ?

    38.  Pourquoi mise en place de la parité dans les systèmes politiques ?

    39.  Les filles sont-elles responsables ou scolaires ?

    40.  Est-ce un stéréotype ? un jugement ?

    41.  Comment fait-on pour ne pas « entrer dedans » dans le secondaire ?

    42.  Sur quoi basez vous vos propos ?

    43.  « C’est évident c’est les filles les plus bavardes dans une classe ? » Positionnez vous.

         Comment gérez vous les questions de camaraderies ? Comment gérez vous les conflits des filles ? Comment agissez vous ?

     

    Le véritable oral

    Revenu sur l'évaluation : quand évaluez-vous? Pourquoi utilisez-vous la même évaluation avant et après la discussion? Quel intérêt ? Comment est fait le questionnaire? Pourquoi un temps limité pour répondre? Il ne faudrait pas laisser plus de temps (sur plusieurs semaines) aux élèves pour qu'ils réfléchissent?

    Comment un élève apprend-il? Quelles sont les conditions? Qu'est-ce que l'élève apprend dans la séquence? Comment ?

    Pourquoi avoir choisi ce livre?

    Vous avez parlé des valeurs de la République dans votre introduction, quelles sont ces valeurs? Comment enseigner cela? La charte de la laïcité, comment la travaillez-vous avec les élèves? Vous trouvez que la laïcité ce n'est pas simple à travailler avec les élèves (j'avais dit que ça pouvait être difficile juste avant, j'ai confirmé que non ce n'était pas si simple, car même avec les adultes, c'est complexe parfois).

    Plus d'autres questions provenant de l'oral blanc.

    Nous sommes restés longtemps sur l'évaluation, à peu près 20 minutes et 10 minutes sur comment l'élève apprend et comment cela va se passer concrètement dans la classe. Je n'ai pas vu le temps passer.


    Si vous avez des questions, n'hésitez pas et si vous téléchargez le dossier, un merci me fera plaisir. ;)


    46 commentaires
  • Les statistiques pour le concours se trouvent sur le site de l’Éducation nationale à cette adresse : http://www.education.gouv.fr/cid66798/donnees-statistiques-des-concours-de-recrutement-de-professeurs-des-ecoles-de-la-session-2015.html
    On y trouve le nombre de postes, d'inscrits, de présents, d'admissibles, d'admis, d'inscrits sur liste complémentaire ainsi que le pourcentage d'admis par rapport aux présents pour chaque académie.

    Ces données, ainsi que les seuils (ci-dessous), permettent à certain-e-s qui hésitent de choisir entre différentes académies.

           

    Les seuils d'admissibilité et d'admission par académie.
    Il n'y a là les données que pour le concours externe (dont il manque encore quelques chiffres). Si vous avez les donnée manquantes, n'hésitez pas à me les mettre en commentaire (que ce soit pour l'externe, la 3ème voie, le privé...)


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires